Histoire de Venise de l'an 1171 à


1171

21 Mars : Le Basileus de Constantinople ordonne l'arrestation de tous les Vénitiens qui résident à Constantinople et en Roumanie : Plus de 10 000 Vénitiens sont arrêtés.
Mars 992
L'état de tension entre Venise et Constantinople est à son comble et de nombreux Vénitiens émigrent tandis que les échanges commerciaux cessent entre Venise et Byzance.

Venise entre alors en guerre contre Byzance et le Doge Vitale Michiel part de Venise à la tête d'une flotte de navires de guerre.

En chemin les Vénitiens s'emparent d'îles dalmates dans l'Adriatique et se dirigent vers Eubée, la plus grande des îles de la Mer Egée, où ils débarquent.

Le Basileus, le roi de Grèce, parlemente, promet des indemnisation, mais semble vouloir surtout gagner du temps... et le temps lui bénéficie car une épidémie de peste se déclare et le Doge Vitale Michel est contraint à regagner Venise, son armée ayant été plus décimée par la peste que par la guerre.

Il était parti avec 100 galères et 20 navires et il revient à Venise avec... 17 galères et en prime, la peste, qui se répand grâce à lui à Venise. Un crime qu'il paiera de sa vie en 1172.

Venise est divisée en 6 sestieri
C'est en 1171 que l'on décide de diviser Venise en 6 quartiers, de part et d'autre du Grand Canal : “de citra” (d'ici) et “de ultra” (et de là).

Sur la rive dite droite du Grand Canal sont créés les sestier de San Polo, de Santa Croce et du Dorsoduro dans lequel est inclus l'île de la Giudecca.

Sur la rive gauche, sont créés les sestier de San Marco, du Cannaregio et du Castello ou Olivolo.

Chaque Sestier nommait alors son chef de sestier pour une année. Ces 6 responsables de sestier, au début de l'institution du Conseil des dix, en faisait partie.

Chacun des six sestieri était en fait le résultat du regroupement d'un certain nombre de paroisses.

1172

Le “Consiglio dei Savi” (le Conseil des Sages) est transformé en “Maggior Consiglio”, en “Grand Conseil”, organe législatif, présidé par le Doge.

1172 est aussi l'année de naissance du “Mythe Divin” de Venise, “il mito divino”, à savoir que les lois de la République sont inspirées par Dieu et que ce sont les lois divines qui unissent le Doge à l'aristocratie du Sénat et à la démocratie (toute relative) du Grand Conseil.

28 Mai : Le Doge Michiel, rendu responsable des défaites de la République mais aussi de l'arrivée de la peste à Venise, est assassiné par la foule pendant qu'il se sauvait vers l'église de San Zaccaria.

29 Septembre : Après quatre mois de vacance du siège Ducal, Sebastiano Ziani, l'homme le plus riche de Venise, est élu Doge à l'âge de 60 ans.

C'est la première fois qu'un Doge est élu de manière indirecte, conséquence des désordres populaires ayant conduit à l'assassinat de Michiel.

Le rio Batario o del Badoer, qui séparait la Place Saint-Marc en deux, est enterré et supprimé.

Lors des même travaux, l'église de San Geminiano, construite en 555, qui se trouvait au fond de la Place Saint-Marc, le long du rio enterré, est abattue tandis que l'on construit les “Procuratie” que l'on nommera par la suite “Procuratie Vechie”.

Le Doge Sebastiano Ziani fait aussi démolir les fortifications internes du Palais des Doges.

Il fait aussi ériger les deux colonnes de la Piazzetta San Marco.

Page Précédente : De 1131 à 1170


Retour en haut de la page