Histoire de Venise de l'an 1131 à 1170


1131

Le siège du patriarcat, autorité ecclésiastique suprême de la République, est transféré de Grado à Venise.

1133

Construction de l'église de San Marziale par la famille Bocchi.

1140

Achèvement de l'église Santa Maria e San Donato de Murano, la date de l'achèvement figure en effet sur le pavement de mosaïque de l'église.

1142

De 1142 à 1144 se déroule un conflit entre Venise et les Padouans ayant pour objet le partage des eaux de la Brenta.

A l'origine, la Brenta ne se jetait pas dans la lagune et ce sont les Padouans qui l'y détournèrent en 1142 pour protéger leur propre territoire des inondations avec comme conséquence le fait que le fleuve de la Brenta débouchait dès lors directement dans la lagune, à l'arrière de Venise.

Or, ce détournement déclenchât de graves ensablements du port de Venise tout en empêchant les bateaux vénitiens de l'emprunter. Une situation que la Sérénissime ne pouvait supporter, sa survie en dépendant.

1143

C'est une date importante dans les fondements du pouvoir à Venise. En effet cette année là, une nouvelle assemblée est créée : le Conseil des sages (Consiglio dei savi ou encore Consilium Sapientium).

A partir de cette date l'assemblée populaire, l'Arengo, garde uniquement le pouvoir de ratifier les décisions du Conseil des Sages et celui d'élire le Doge.

1147

La République de Venise obtient de nouvelles franchises sur la Crète et sur Chypre. A cette époque un important quartier vénitien existe à Constantinople.

1148

Guerre des Grecs et des vénitiens contre Roger de Sicile : Le doge Pietro Polani, à la demande de Byzance, quitte Venise à la tête d'une flotte de guerre.

Mais, gravement malade, il doit faire demi-tour à la hauteur de Caorle et décède quelques semaines plus tard.

Les vénitiens gagnent la guerre contre Roger de Sicile, Georges d'Antioche est en effet battu par les Vénitiens au cap Matapan.

Domenico Morosini est élu Doge de Venise. C'est le premier de la famille des Morosini à être élu Doge.

Le premier campanile de Saint-Marc, dont la construction avait été commencée en 888, est terminé en 1148.

1149

Un grave incendie se déclare à Venise et détruit en particulier, pour la deuxième fois, l'église San Agostino. Treize calli sont détruites par les flammes.

Venise signe la paix avec les Siciliens à la fin de l'année 1149.

1154

Venise signe la paix avec Pise ainsi qu'un traité commercial avec la Sicile.

1155

Frédéric Ier de Hohenstaufen, empereur du Saint Empire romain germanique, également connu sous le nom de Frédéric Barberousse (1122-1190) est couronné empereur à Saint Pierre de Rome.

1156

Mort du Doge Domenico Morosini et élection du nouveau Doge, Vitale Michiel II.

1157

Création à Venise, dans le quartier du Rialto, de la Banque de Crédit Banco Giro (Giro signifie “virement”). C'est une banque à caractère privé et qui est tenue par des nobles.

1158

Des tensions se font jour entre Byzance et Venise. Pour plus de sécurité, les Vénitiens vivant à Byzance sont rapatriés à Venise. Ces tensions dureront jusqu'en 1159.

1160

Fondation par les moines de l'abbaye de S. Ilario du monastère bénédictin de San Gregorio près de l'église de la Salute.

1161

Venise rompt ses relations avec Frédéric Ier de Hohenstaufen dit Barberousse, l' empereur du Saint Empire romain germanique.

1162

Ulrich de Treffen, Patriarche d'Aquilée d'origine allemande et qui est bien entendu du côté de Barberousse attaque la ville de Grado et Enrico Dandolo, son patriarche, doit se réfugier à Venise.

Le Doge Vitale Michiel II lève aussitôt une armée, reconquiert Grado et prend la ville d'Aquilée. Ulrich de Treffen est fait prisonnier ainsi que douze de ses chanoines.

Pour obtenir sa libération et en signe d'humiliation, Ulrich de Treffen est condamné à payer chaque année aux vénitiens, un tribu comportant un taureau et douze cochons.

On tranchait la gorge du taureau et des douze cochons chaque année sur la Place Saint-Marc, le dernier jeudi du Carnaval.

La cérémonie, avec des variantes, perdura pendant plus de huit siècles, jusqu'à la fin de la République de Venise.

1163

Vérone, Padoue et Vicence s'associent avec Venise pour résister à l'empereur Barberousse.

1167

Le 1er décembre 1167 Venise adhère au Serment de la ligue des communes lombardes contre Frédéric Ier de Hohenstaufen dit Barberousse.

Il n'y eu aucune action militaire du fait de ce serment pour Venise. Ce ne fut donc qu'un simple traité d'alliance.

Le 30 juillet 1167, après avoir pris et saccagée Rome, Barberousse y installe un nouveau Pape, son homme de paille, l'antipape Pascal.

1170

C'est en 1170 que débute un processus de consolidation et de transformation des institutions de la République de Venise.

De ce processus naîtront le Grand Conseil et toutes les autres institutions majeures qui donneront stabilité et continuité à la République pendant encore près de six siècles.

Cette année 1170 est aussi une année de guerres en Adriatique, gagnées et perdues...

C'est aussi en 1170 que des tensions graves naquirent entre Constantinople et Venise lorsque le Basileus de Constantinople décida d'accorder aussi des privilèges commerciaux au Génois et aux Pisans.

Une décision qui menaçait directement les interêts commerciaux de la République de Venise dans le Levant.

Page Précédente : De 1100 à 1130
Page Suivante : De 1171 à


Retour en haut de la page