Contre-Jours Vénitiens


La météo de Venise, peut-être vexée par nos derniers commentaires, nous a inondés de soleil aujourd'hui !

Cette belle lumière d'automne qui se glissait dans les calli et le long des rii, nous a donné envie de photographier quelques jolis contre-jours depuis le rio del Pestrin dans le Castello, jusqu'à la place Saint-Marc à Venise.

Ça s'est passé un 3 Décembre à Venise...
Le 3 Décembre 1512 : L’existence du Traghetto de Santa Giustina est confirmée par les « Provveditori di Comun ».
Les gondoliers ne peuvent être plus de 10 et doivent être âgés d’au moins 40 ans. Chaque année est élu un “Gastaldo” responsable du Traghetto.
Le gondolier qui est malade peut, en cas de besoin, faire travailler un autre gondolier à son poste pendant 8 jours.
Les gondoliers doivent assister à la messe pour les morts qui a lieu chaque lundi à Santa Giustina. Les absents doivent payer une amende de 20 soldi, et celui qui blasphème paiera une amende de 3 livres.
Celui qui s’opposera au Gastaldo paiera une amende de 20 soldi et, en cas de litiges entre gondoliers, l’amende sera de 10 soldi. Enfin, ceux qui seront radiés pour faute du Traghetto ne pourront ni être réintégrés, ni se faire embaucher dans d’autres Traghetti.
Dur, dur le droit du travail du temps de la République de Venise !


Retour en haut de la page


Retour en haut de la page