Reflets sur le Rio Priuli Santa Sofia à Venise


Les dimanches de Venise : cet après-midi, les doux reflets du Rio Priuli o de Santa Sofia, devant le Sotoportego de la Guerra et sous le pont Priuli, dans le Sestier du Cannaregio à Venise.

Ce pont Priuli est connu depuis 1697, à l'époque il s'appelait "Ponte della Guerra di Campo dall'Erba" et n'avait pas de parapets. Une caractéristique parfaite pour régler, à coups de poings, les bagarres d'honneur entre quartiers voisins : Les guerres des boutons vénitiennes ou autres jeux du cirque, mais sur l'eau, sans boutons ni lions !

L'objectif était de faire tomber "l'ennemi" dans l'eau, un divertissement particulièrement apprécié des Vénitiens de l'époque qui y assistaient en grand nombre. D'où le nom initial du pont et celui, resté inchangé, du Sotoportego que l'on voit ici.

Résultat des luttes entre hommes forts ou dégradation temporelle, toujours est-il que la municipalité de Venise, décida, en 1868, de remplacer l'ancien pont de pierre par un pont en fonte. C'est la fonderie Neville, qui avait son siège à San Rocco, qui en fut chargée. On peut d'ailleurs encore lire, sur ce pont, les inscriptions "Fonderia Veneta S. Rocco 1868" et "E. G. Neville & C. Venezia 1868".

Reflets sous le pont Priuli, devant le Sotoportego de la Guerra, dans le Sestier du Cannaregio à Venise.
Reflets sur le Rio Priuli Santa Sofia

Retour en haut de la page