Venise vue du Ciel depuis le Campanile dei Greci

L'horloge mécanique du XVIIIe siècle du Campanile dei Greci, dans le Sestier du Castello à Venise.
L'horloge mécanique du XVIIIe siècle
Voici la vidéo que nous avons filmée depuis le haut du Campanile dei Greci, une vue splendide mais aussi, une horloge du XVIIIe siècle encore en état de marche.

Les photos et surtout la belle histoire de la réparation de l'horloge du Campanile dei Greci se trouvent sous la vidéo.

Toutes nos Vidéos de Venise par thèmes
Toutes nos Photos de Venise



Samedi 10 mai 2014 : Le cadran du campanile dei Greci indique la bonne heure à nouveau.

C’est le résultat d’un projet scolaire de maintenance développé depuis plusieurs années par le Lycée d’Altitude de Briançon.

Ce vieux cadran à une aiguille fonctionnait pourtant vers 1990 grâce à une très belle horloge mécanique du XVIIIe siècle qui venait d’être restaurée par des horlogers grecs.

Mais son fonctionnement était très contraignant : chaque jour il fallait remonter avec une manivelle deux poids très lourds.

Venise vue du ciel depuis le Campanile dei Greci avec au fond l'île de San Giorgio Maggiore et la Giudecca ainsi que le pont de la Pietà et l'arrière de l'église de San Zaccaria et son campanile.
Venise vue depuis le Campanile dei Greci
Alors à nouveau l’aiguille s’immobilisa.

Informés, les partenaires du projet « Horloges d’Altitude » du lycée de Briançon proposent à l’institut des Greci de redonner vie à ce cadran par une solution moderne et fiable.

Ce projet devient un thème d’étude de baccalauréat pour Camille et Hugo, élèves de terminale STI2D (Sciences et Technologie de l’Industrie et du Développement Durable).

Avec l’aide de leurs professeurs, ils construisent un système d’entraînement de l’aiguille autour d’une horloge électrique offerte par la société Bodet.

Venise vue du ciel depuis le Campanile dei Greci avec l'église de San Zaccaria, le palais des Doges et le campanile de Saint-Marc.
Venise vue depuis le Campanile dei Greci
C’est un succès.

Le système est exposé au Lycée Thiers de Marseille quand cette ville est capitale européenne de la culture.

Puis il est présenté tout l’été à l’accueil du Crédit Agricole de Briançon, qui soutient le projet depuis ses débuts.

Puis il est primé avec Camille au concours « 1, 2, 3 parité » en préfecture de région.

Venise vue du Ciel depuis le Campanile dei Greci, de gauche à droite, la Dogana da Mar ou Douane de Mer, l'église de la Salute, le Christ situé en haut de la façade de San Zaccaria et, tout à droite, la statue de la justice du Palais des Doges.
L'église de la Madonna de la Salute
Arrive le grand jour.

Ce samedi, à 10h30, M. Georgios Ploumdis directeur de l’institut des Greci accueille chaleureusement ses visiteurs briançonnais.

Rapidement l’organisation se met en place et pendant que les préposés à l’installation du système s’activent dans la toute petite salle de l’horloge autour de Dominique Dion et d’Yves Cordier, les élèves par groupes de huit gravissent les marches du campanile pour découvrir, tout en haut, une vue somptueuse sur Venise qui avait accroché un grand soleil à son décor de théâtre.

À midi l’aiguille avait repris son service et donnait enfin l’heure juste, grâce à sa nouvelle horloge électrique radio-contrôlée depuis la France.

Venise vue du Ciel depuis le Campanile dei Greci, la coupole de son église Orthodoxe et, de gauche à droite, les campaniles de San Francesco de la Vigna, de Sant' Antonin, La tour, les bassins et les bâtiments de l'Arsenal, la basilique San Pietro et son campanile, et enfin le campanile de San Martin.
Venise vue depuis le Campanile dei Greci
Et aussi, grande surprise, la cloche vint à sonner les douze coups de midi grâce à l’horloge mécanique du XVIIIe siècle que Stéphane Ferraris, ancien élève de BTS MI du Lycée d’Altitude, venait de réparer.

Une collation offerte dans le salon d’honneur de l’institut, suivi d’un beau discours en français de M. Georgios Ploumidis félicitant les travaux des élèves, vient couronner cette matinée de rêve.

C’est étonnant et rare de retrouver dans une toute petite pièce, une horloge moderne, électrique, qui entraine l’aiguille d’un cadran, et une horloge ancienne, mécanique, qui peut toujours faire sonner une cloche (quand les poids sont remontés).

Venise vue depuis le Campanile dei Greci, de gauche à droite : les campaniles dei Santi Apostoli, de San Canzian, de la Madona de l'Orto, la basilique San Giovanni e Paolo, le campanile de l'église San Lazzaro dei Mendicanti puis le rio et le pont de San Lorenzo.
La basilique San Giovanni e Paolo
Cette horloge du XVIII° est une petite merveille à Venise, car toutes les autres sont abandonnées et très rouillées par l’air marin, sauf celle de la Torre dell’Orologio et celle du Cortile del Palazzo Ducal, restaurées par des entreprises avec les aides généreuses de la société Piaget.

Le partenariat entre le lycée de Briançon et l’institut des Greci va continuer.

Pour assurer la maintenance des deux horloges, électrique et mécanique, mais aussi pour former des personnels de l’institut à l’entretien courant des deux systèmes.

Le but est de transmettre et de pérenniser, comme le veut la formation dite Développement Durable, « perché un orologio che non segna le ore a cosa serve ? »

Retour en haut de la page