La Statue de Noé sur le palais des Doges


Noé, nu et enivré au point de renverser sa coupe de vin : cette sculpture à l'angle du Palais Doges et du rio de la Canonica, au niveau du pont de la Paglia, était destinée à montrer l'effet des excès aux Vénitiens de l'époque.

Avec humour, l'écrivain André Fraigneau commentait ainsi cette représentation de Noé :
« Venise la douce est une ville pleine de pièges où le bon Noé s'est lui-même laissé enivrer à l'angle du palais des Doges. »
André Fraigneau - "venise que j'aime"

La statue de Noé sur le palais des Doges de Venise, à droite, au-dessus du rio de la Canonica, le pont des Soupirs.
Noé sur le palais des Doges


Retour en haut de la page