Les Couleurs de la Pluie à Venise : Le Campo Santi Apostoli


Les couleurs de la pluie à Venise, ce dimanche midi sur le Campo dei Santi Apostoli dans le Cannaregio. Et, comme vous pouvez le voir, pluie ou pas, cela n'empêche pas les petits Vénitiens de jouer au ballon !

Le Code de Bonne Conduite “en Parapluie” à Venise

Code de Conduite en parapluie à Venise, calle del Manganer, dans le Sestier du Cannaregio à Venise.
Gérer les parapluies à Venise
Vous savez déjà qu'à Venise, dans les rues étroites, il faut marcher à droite, comme pour les voitures !

Ainsi, si vous croisez un Italien qui marche à gauche, vous pourrez en déduire le plus souvent qu'il n'est pas Vénitien ! Les Vénitiens “savent”.

Première règle de bonne conduite en parapluie à Venise :

Si l'on marche à droite, cela signifie que lorsque vous croisez un autre parapluie dans une rue étroite, vous devez pencher votre parapluie également vers la droite, et celui que vous croisez fera l'inverse : il penchera son parapluie vers la gauche, et ainsi les deux parapluies ne s'accrocheront pas !

Seconde règle de bonne conduite en parapluie à Venise :

Si vous êtes plus grand(e) que celui ou celle que vous allez croiser, alors vous devez lever votre parapluie pour que le sien passe sous le vôtre. Merci pour les petit(e)s !

Troisième règle de bonne conduite en parapluie à Venise :

Le Campo dei Santi Apostoli sous la pluie, dans le Sestier du Cannaregio à Venise.
Le Campo dei Santi Apostoli sous la pluie
La même règle vaut également entre hommes et femmes, à moins d'une différence de taille en faveur de la dame, c'est Monsieur qui doit lever son parapluie pour laisser passer Madame.

Quatrième règle de bonne conduite en parapluie à Venise :

Tout comme Monsieur lève galamment son parapluie pour que Madame passe aisément, la même règle vaut au niveau de l'âge, les plus jeunes doivent lever leur parapluie pour laisser passer les anciens.

Et sur la photo ci-dessus, ce jeune garçon a voulu jouer les "grands" mais sans succès, résultat : un embouteillage de parapluies !


Retour en haut de la page