La Fondamenta dei Felzi, le long du rio del Paradiso Pestrin


Un Felze de gondole ainsi qu'une forcola dorée à l'or fin et les éléments décoratifs des gondoles de parade
Felze de gondole et forcola
La Fondamenta dei Felzi que l'on voit ici à gauche, tire son nom du fait que l'on y fabriquait les "felzi", des cabines destinées à protéger les passagers des gondoles, des intempéries et des... regards .

Certains auteurs ont indiqué qu'il y avait environ 10000 gondoles à Venise au XVIe siècle. Ce chiffre relève de la pure fantaisie : on n'en compta que 1472, lors du recensement des gondoles de 1760.

Le mot "felze" ("felzi" au pluriel) proviendrait du Grec-Byzantin "phylaks" ou "phylakos" qui signifiait "protection", devenu en vénitien "filase".

En vénitien, la couverture se dit également "felzada" ou "felzà". Il ne faut donc pas accorder de crédit aux théories selon lesquelles le mot "felze" proviendrait de "felce" "fougère", lesquelles fougères étaient posées sur le toit des "felzi" en été.

Le 3 mars 1605, une maison s'écroula sur cette Fondamenta dei Felzi, au moment où le Sénateur Leonardo Zulian, qui sortait de la messe, passait par là. Il y laissa la vie. Rassurez-vous, vous pouvez maintenant vous y promener sans danger !

La Fondamenta dei Felzi, le long du rio del Paradiso Pestrin, au fond, le pont dei Consafelzi ou Pinelli, dans le Sestier du Castello à Venise.
La Fondamenta dei Felzi


Retour en haut de la page