Les Grandes Dates de l'Histoire de Florence en Italie

De 1400 à 1499


1400 : Tout le territoire de Florence est cerné par les troupes de Gian Galeazzo Visconti. Naissance de Luca della Robia.

1401 : Le concours pour la réalisation de la seconde porte de bronze du Baptistère de San Giovanni est remporté par Ghiberti contre Brunelleschi.
Naissance de Tommaso di ser Giovanni dit Masaccio.

1402 : La mort de Gian Galeazzo Visconti permet à Florence de sortir d’une situation délicate.

1406 : Après un long siège, Florence s’empare de Pise.

1416-1420 : Donatello réalise la statue de Saint-Georges pour l’église d’Orseanmichele.

1418 : Brunelleschi remporte le concours pour la réalisation de la coupole de la cathédrale Santa Maria del Fiore.

1421 : Florence achète aux Génois le port de Livourne.

1421-1426 : Brunelleschi réalise la sacristie de l’église de San Lorenzo.

1424-1428 : Décoration par Masaccio et Masolino da Panicale de la chapelle Brancacci al Carmine.

1425 : Ligue de Florence avec Venise, les Estensi et les Gonzaga contre le Duc de Milan.

1427 : Création du Cadastre. La population de Florence n’est plus que de 37.000 habitants.

1430 : Échec des Florentins contre Lucques.

1431-1439 : Des deux tribunes des chantres, “cantorie” du Duomo, la cathédrale Santa Maria del Fiore, Luca della Robbia et Donatello confrontent leurs visions artistiques.

26 Avril 1433 : Traité de paix de Florence et Venise avec le Duc de Milan et ses alliés.
Cosimo de Médicis dit le Vieux est exilé par le gouvernement de Florence.

1434 : Retour triomphal à Florence de Cosimo de Médicis le Vieux.

Retour en haut de la page

1436 : Publication du traité « Della Pittura » de Leon Battista Alberti, qui théorise les découvertes architecturales de Brunelleschi et réalise une synthèse de l’art florentin du début du XVe siècle.

1439 : Le Concile de Florence approuve la réunification des Églises romaine et grecque.
Ligue de Florence et Venise contre le Duc Filippo Maria Visconti.

1440 : Les troupes florentines battent celles de Milan conduites par le Duc Filippo Maria Visconti.

1442-1445 : Fra Beato Angelico réalise les fresques des cellules du couvent de Saint-Marc.

1444 : Michelozzo débute les travaux de construction du palais Médicis de Via Larga.

1444-1445 : Le monument funéraire de Leonardo Bruni par Bernardo Rossellino dans l’église de Santa Croce établi le type de la tombe de la Renaissance Florentine.

15 avril 1446 : Mort à Florence de l’architecte Filippo Brunelleschi.

1er janvier 1449 : Naissance de Lorenzo de Médicis, dit Laurent le Magnifique.

1451 : Les Florentins, alliés au nouveau Duc de Milan, Francesco Sforza et les Génois, déclarent la guerre à Venise et le Roi Alphonse de Naples après que ces derniers aient chassé les commerçants florentins de leurs territoires.
Naissance à Florence d’Amerigo Vespucci, le grand navigateur qui donnera son nom au Nouveau Monde : L’Amérique.

1452 : Naissance de Leonard de Vinci. Arrivée à Florence de Grecs ayant fui les Turcs à Constantinople.

1454 : Paix de Lodi avec Venise et le Roi Alphonse de Naples.

1459 : Benozzo Gozzoli peint la Chevauchée des Mages (Cavalcata dei Magi) dans la chapelle du palais Médicis qui sera ensuite dénommé palais Médicis-Riccardi.

Retour en haut de la page

1er août 1464 : Mort de Cosimo de Médicis le Vieux. Lui succède son fils Piero de Médicis dit le Goutteux, le père de Laurent le Magnifique.

1466 : Échec d’une conjuration contre les Médicis.
Mort de Donatello.

1469 : Lorenzo de Médicis épouse Clarice Orsini.

3 Mai 1469 : Naissance de Niccolò Machiavelli, Nicolas Machiavel.

2 Décembre 1469 : Mort de Piero de Médicis. Les grandes familles de Florence sous la conduite de Tommaso Soderini, confirment à Lorenzo et Giuliano de Médicis leurs droits à exercer le pouvoir.

1470 : Leon Battista Alberti termine la façade de l’église dominicaine de Santa Maria Novella.

1475 : Naissance à Caprese, dans la haute vallée de Val Tiberina, de Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange.

26 Avril 1478 : Conjuration des Pazzi. Les conjurés, qui comprennent la famille des Pazzi et l’Archevêque de Pise, Francesco Salviati, en comptant sur l’appui du neveu du Pape Sixte IV, Girolamo Riario, assassinent Giuliano de Médicis en pleine messe dans la Cathédrale Santa Maria del Fiore.
Laurent de Médicis, le Magnifique, est seulement blessé et échappe à la mort en se cachant dans la sacristie.
La ville s’insurge en faveur de Laurent le Magnifique et les conjurés sont condamnés à mort et pendus.
Le Pape Sixte IV excommunie Laurent le Magnifique, les magistrats de la ville et prononce l’interdit sur Florence.
Mais le Synode des évêques et prélats de l’état de Florence accuse le souverain pontife d’avoir été l’inspirateur de la conjuration.
Les Florentins, alliés aux Vénitiens affrontent militairement et avec difficultés l’alliance du Pape avec le Roi de Naples.

6 Mars 1480 : Laurent le Magnifique se rend à Naples et réussit à signer un traité de paix. Le Pape signera aussi un traité de paix avec Florence quelques mois plus tard.

1481 : Après avoir été formé par Verrocchio, Léonard de Vinci part pour Milan après avoir laissé son « Adoration des Mages » à l’état d’ébauche, une œuvre qui anticipe l’art du XVIe siècle.

Retour en haut de la page

1483 : Arrivée à Florence du « triptyque Portinari » d’Hugo Van der Goes. Ghirlandaio s’en inspirera en 1485 pour ses fresques dans la chapelle Sassetti à Santa Trinità.
Naissance à Florence de Francesco Guicciardini.
Fra’ Girolamo Savonarolea, Savonarole, prêche le carême dans l’église de San Lorenzo.

1489 : Savonarole donne des leçons à Saint-Marc. Début de la construction du palais Strozzi.

9 Janvier 1492 : Giovanni de Médicis, fils de Laurent le Magnifique, est nommé cardinal à l’âge de 17 ans. Il deviendra le Pape Léon X en 1513.

8 avril 1492 : Mort de Laurent le Magnifique. Son fils majeur, Piero de Médicis, prend le pouvoir après lui.

1494 : Charles VIII, Roi de France et de Naples, entre en novembre à Florence, provoquant la fuite de Piero de Médicis. La République de Florence est restaurée et Pise retrouve son indépendance.

1496 : Les prédications de Savonarole contre le relâchement des mœurs et son appel à une réforme générale troublent les Florentins. Savonarole est à l’instigation de bûchers où l’on brule livres, œuvres d’art et objets luxueux.
Savonarole est appelé à Rome pour se défendre des soupçons d’hérésie à son encontre. L’année suivante il est excommunié comme hérétique par le Pape.

23 Mai 1498 : Savonarole et deux autres frères sont jugés et condamnés à être brulés sur un bûcher sur la place de la Signoria. Leurs cendres seront jetées dans l’Arno.

Retour en haut de la page