Livio de Marchi à Venise, Sculpteur sur Bois Vénitien


Livio de Marchi blouson sculpté, tout en bois à VeniseBlouson sculpté - Agrandir Toutes les Photographies des
Sculptures de Livio de Marchi 


Être sculpteur sur bois à Venise, c'est faire partie d'une tradition séculaire, c'est continuer l'œuvre de maîtres vénitiens qui ont nous ont laissé de magnifiques sculptures dans les églises vénitiennes, ou encore ceux qui, comme Francesco Pianta le Jeune, au XVIIe siècle, alliaient talent et humour, et nous a laissé de magnifiques sculptures dont certaines sont visibles à la Scuola San Rocco.

Et justement, à la Scuola Grande San Rocco se trouve, exécutée par Francesco Pianta le Jeune, une bibliothèque, plus vraie que nature, toute en bois sculptée, livres inclus.

La maison de livres tout en bois sculpté de Livio de Marchi VeniseLa Maison de Livres - Agrandir Inspiré par ce maître vénitien, Livio de Marchi a également réalisé de nombreuses sculptures de livres et même une “Maison de Livres”, une maison de six mètres sur six au sol, et sur deux niveaux, dont les murs extérieurs sont des livres sculptés.

De plus, bien évidemment, la totalité des éléments internes de la maison, des petites cuillères jusqu'à l'intégralité des meubles en passant par le pain dans sa corbeille ou les fruits sur la table, sont également entièrement réalisés en bois.

Livio de Marchi est né à Venise où, très jeune, il a commencé son apprentissage auprès d'un Maître sculpteur vénitien, Vittorio Biasotto.

Livio de Marchi sculpteur sur bois dans son atelier à VeniseLivio de Marchi - Agrandir Tout en effectuant son apprentissage auprès de Biasotto, Livio a également suivi des cours de dessin et d'art à “l'Accademia di Belle Arti” de Venise.

Ses talents se sont vite révélés, car déjà très jeune il était capable de créer et travailler avec différents matériaux en sus du bois, comme le marbre ou encore le bronze.

C'est ainsi que dès dix-huit ans, Livio ouvre son premier atelier-boutique pour y exposer ses œuvres et s'installe ensuite en 1965 dans la Salizada San Samuele, là où il se trouve toujours.

Son œuvre, tout en s'inscrivant dans la continuité séculaire de ses maîtres vénitiens, est aussi celle de son temps, une œuvre qu'il convenait de faire connaître au-delà des frontières pour pouvoir exister, pour pouvoir se faire un nom.

Livio de Marchi dans une volkswagen coccinelle toute en bois sculpté sur le Grand Canal à VeniseCoccinelle Grand Canal - Agrandir C'est ainsi que Livio se lance dans des sculptures “évènements”, en sculptant par exemple des modèles de voiture à taille réelle : une Ferrari F50, une Jaguar 1937, une Fiat Topolino Modèle A, une Mercedes ou encore une Volkswagen Coccinelle.

Et, comme Livio de Marchi est avant tout vénitien, ses voitures ne roulent pas, elles naviguent !!!

C'est donc devant le Palais des Doges, sous le pont du Rialto ou encore sous le pont des Soupirs, bref, tous les endroits les plus prestigieux et connus de Venise, que Livio vogue avec ses voitures amphibies pour le plus grand plaisir des touristes mais également des journalistes.

Livio de Marchi la Maison de Livres tout en bois sculpté Venise - Tambre d'AlpagoLa Maison de livres - Agrandir Sa renommée est vite devenue mondiale et Livio a exposé dans le monde entier et ce dès les années 1980, entre autres : A Tokyo, Düsseldorf, Zurich, Munich, Amsterdam, Chicago, Palm Springs, Paris…

Sa première “Maison de Livres”, située à Tambre d'Alpago (BL), eut également un grand succès qui renforça encore sa réputation mondiale.

Elle a d'ailleurs été suivie par une “Maison de Livres” numéro 2, en Allemagne, puis par une "Maison de Livres" numéro 3 au Japon.

Et pour ne pas en rester là, Livio n'hésita pas non plus à sculpter un carrosse en forme de citrouille avec attelage, pour évidemment voguer avec cet équipage sur le Grand Canal à Venise !

Livio de Marchi détail d'un costume en bois sculptéCostume - Agrandir En dehors de ces œuvres monumentales, Livio de Marchi s'est fait une spécialité d'œuvres “réalistes” : sacs de cuir et vêtements d'allure aussi vivante que s'ils étaient de cuir et de tissus, parapluies plus vrais que nature, etc…

Lorsque l'on voit le travail de Livio, la précision du dessin, des volumes et la qualité de la réalisation, on se demande s'il y a vraiment quelque chose qu'il ne saurait pas sculpter tant sa dextérité transparaît dans tout ce que touche son ciseau à bois.

Pour réaliser ses œuvres, Livio de Marchi utilise divers bois comme le pin cembro mais également le noyer, le cerisier, l'ébène, le bois de rose ou encore le buis.

En le voyant travailler dans son atelier, il est frappant de constater que sa dextérité ne lui suffit pas. Livio pense autant qu'il travaille, s'arrête, tâte, regarde, reprend une autre gouge, un autre ciseau à bois, tourne autour de son œuvre…

Le Sculpteur sur Bois Livio de Marchi dans son atelier à VeniseLivio dans son atelier - Agrandir On sent bien que la vitesse d'exécution n'est pas son problème, ce n'est pas ce qu'il recherche, il veut d'abord faire “bien” et “beau”, il prend son temps, il se fait d'abord plaisir lorsqu'il sculpte.

Car la satisfaction de Livio est avant tout de créer, de faire vivre ces morceaux de bois, d'utiliser leurs veines apparentes pour leur donner encore plus de vie.

C'est à une osmose entre Livio et la matière que l'on assiste lorsqu'on le regarde travailler.

Il respire, il inspire, il touche, il caresse… pour encore mieux sculpter ensuite, pour donner le coup de ciseau précis et juste qui donnera ce "plus" visible et sensible caractéristique de ses œuvres.

Livio de Marchi parapluie et pinceaux en bois sculptéParapluie et pinceaux D'ailleurs, lorsque nous lui avons demandé combien de temps cela prenait pour sculpter par exemple l'un de ses célèbres parapluies, sa réponse a été :

- Je ne sais pas, je ne compte pas le temps…

Voulant tout de même avoir un ordre d'idée, nous avons insisté :

- Une semaine, un mois ?

- Ah non, pas un mois, mais oui, circa une semaine.

Une réponse toute vénitienne ! Car ici tout est “circa” : environ.

Et vous aurez les mêmes réponses pour une recette de cuisine vénitienne.

Ici on ne vous dira jamais 50 grammes ou 100 grammes de ceci ou de cela mais… “circa”, en vous montrant les paumes de la main ou en écartant légèrement les doigts pour mesurer…

Livio de Marchi à Venise : Pinceaux en bois sculptéLes pinceaux - Agrandir Livio de Marchi mesure le temps de création de ses œuvres de la même façon : circa, mais avec le cœur.

Car du cœur Livio en a beaucoup.

En sus d'être un artiste, il est en effet d'une extrême gentillesse, attentionné, simple.

Chez lui, dans son atelier, il ne joue pas les artistes, même si son grand chapeau et sa moustache son devenus célèbres.

C'est un Vénitien accueillant, un artisan au cœur d'artiste qui vous reçoit, et c'est Venise que l'on sent au creux de sa main lorsque l'on se dit au revoir.

Alors si ces quelques photos vous ont donné l'envie de voir les œuvres de Livio de Marchi, précipitez-vous dans sa galerie Salizada San Samuele, à deux pas du Palazzo Grassi.

Là sont exposées ses œuvres à des prix variant de 60 € pour un petit livre sculpté, à plusieurs milliers d'euros pour les œuvres plus importantes.

Toutes les photographies des œuvres de Livio de Marchi 

Galerie Livio de Marchi
Salizada San Samuele, 3157/A
San Marco - 30124 Venise
Téléphone : +39 041 528 56 94

Plan de Situation de la Galerie Livio de Marchi à Venise

Heures et jours d'ouverture de la Galerie :
Du Lundi au Vendredi, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
Fermé le Samedi et le Dimanche
La Galerie est fermée au mois d'Août


Retour en haut de la page