Antonio Vivaldi à Venise


Portrait d'Antonio Vivaldi
Portrait supposé d'Antonio Vivaldi

S'il est une musique qui est à même de révéler toute la magie de Venise,

 

c'est bien celle d'Antonio Vivaldi, riche et débordante de vie, de puissance, de joie aussi.

 

Le Prêtre Roux

Dénommé le prêtre roux du fait de la couleur de ses cheveux, Vivaldi, comme ce surnom l'indique était prêtre, tout comme Claudio Monteverdi, qui le devint au cours de sa vie et est l'autre "grand" musicien de Venise.

 

Sublimé et... oublié !

Vivaldi est né à Venise le 4 mars 1678 et mort à Vienne en 1741.

Il avait aussi été directeur artistique du conservatoire de Santa Maria della Pieta, sur la Riva degli Schiavoni, au numéro 4148 dans le Sestier de Castello et sa musique nous enchante encore autant, plus de trois siècles après sa composition.

 

Mais si Vivaldi est le génie aujourd'hui reconnu dans le monde entier, l'un des plus beaux ambassadeurs de Venise, sa musique avait totalement disparu

Antonio Vivaldi Venise
Antonio Vivaldi

jusqu'en 1933, époque où Olga Rudge, aidée par Ezra Pound, permettra la renaissance de cette musique “ailée”.

 

450 Concerts

Et l'oeuvre de résurrection n'était pas une mince affaire : Vivaldi a composé plus de 450 concerts dont le plus fameux, “Les 4 Saisons”, qu'il faut absolument écouter dans l'une des scuole de Venise, soirées magiques au mileu de musiciens en costume d'époque et dans un palais vénitien.

 

C'est à l'Ospedali de La Piéta à Venise que Vivaldi passa l'essentiel de sa vie musicale en y étant tour à tour violoniste et maître de concert de 1703 à 1740, un an avant sa mort.

 

Un Miel de Notes

Marc Alyn dans son beau livre “Le Piéton de Venise” parle de ce lieu religieux en ces termes :

« Un air de violon s'échappe de l'église de la Pietà, ruche extatique où Vivaldi fit son miel de notes ».
Marc Alyn

Il faut par contre savoir que l'église actuelle de la Pietà n'est pas celle dans laquelle Vivaldi a connu. L'église précédente a en effet été rasée et totalement reconstruite, postérieurement à la mort d'Antonio Vivaldi.

 

Vivaldi a su embrasser la nature d'un regard, d'un souffle musical, enrobant la beauté de la nature d'une envoutante magie.

Pour cela, il a crée, avec Haendel et Bach, le concerto à trois mouvements.


Symphonie et Harmonie

Ange Goudard a d'autres mots superbes pour décrire les quatres saisons :


« De toutes les ouvertures que j'ai entendues, écrit-il, je ne trouve qu'un nommé Vivaldi vénitien, qui ait dit quelque chose en symphonie.

Manuscrit du Libretto de Griselda par Antonio Vivaldi
Manuscrit du Libretto de Griselda par Antonio Vivaldi

Il a mis dans un grand concerto à violons les quatre saisons de l'année.

Dans son Printemps, on sent la nature renaître, et avec elle, tous les animaux qui respirent, se réjouissent au son du violon.

Son Eté est composé d'une musique fertile qui annonce une moisson abondante.

Dans son Automne, il fait tomber les feuilles des arbres, pour m'exprimer ainsi, à coups d'archet.

Dans l'Hiver son auditoire frissonne, il meurt de froid.

Voilà les véritables principes de l'harmonie instrumentale que doit rendre un sujet quelconque ».
Ange Goudard



Retour en haut de la page