Mariano Fortuny, photo de nu
Mariano Fortuny, photo de nu - Agrandir

Mariano Fortuny y Madrazo (1871-1949)


Les Photos de Nus - Les femmes photographiées par Mariano Fortuny

Ses photos d'intérieur et sur la terrasse du palais Martinengo nous montrent aussi des scènes naturelles, et des portraits réalisés selon la mode de l'époque.

Les femmes tenaient une place importante dans la vie de Mariano Fortuny le styliste, qui a photographié sa mère, sa sœur Maria Luisa, sa femme Henriette, ses amies de l'aristocratie italienne et internationale, et des ouvrières, dont certaines étaient ses employées.

Contrairement à la peinture qui exigeait de longues poses, la photographie libérait la créativité artistique en même temps qu'elle libérait le modèle en saisissant la spontanéité et la fraîcheur de l'instant présent.

Comme la série de portraits de son amie romaine Giorgia Clementi, réalisée au palais Martinengo, qui montre en même temps un véritable travail de recherche esthétique mené avec beaucoup de sensibilité.

Giorgia Clementi, amie de Mariano Fortuny
Giorgia Clementi amie de Fortuny
Et bien sûr, les nombreuses photos de sa femme Henriette à Paris, en voyage, ou entrain de travailler dans l'atelier du palais Pesaro-Orfei ; sans compter ces superbes portraits où elle porte les vêtements Fortuny, coiffée et habillée à la mode grecque antique, ou bien vue de dos en montrant ses beaux cheveux, sa nuque et ses épaules, ou encore avec les contours du cou, du visage et quelques mèches de cheveux, soulignés par un trait de lumière sur un fond très sombre.

Sans oublier de très belles photos de nus, dont celle de l'étonnante jeune femme allongée, le visage tourné vers l'objectif, qui est en train de rire le plus naturellement du monde.

Par un simple clic, la photographie lui permettait de saisir, puis de mieux comprendre, un geste ou une attitude au cours de prises successives où le modèle lève un bras, bouge une jambe, s'allonge, s'incline, se tourne, comme dans la série de nus photographiée vers 1920.

Mariano se servait aussi de la photo comme d'un moyen rapide pour contrôler un geste, une lumière, en recomposant in vivo la position d'un personnage d'un tableau, comme la célèbre “Vénus au miroir” de Diego Vélasquez.

Nu qui rit de Mariano Fortuny
Nu qui rit de Mariano Fortuny - Agrandir

Mariano Fortuny photographe de mode

Curieux et attentif à tout ce que les nouveautés de cette technique en pleine évolution pouvaient lui apporter, Mariano Fortuny s'intéressa au procédé de reproduction autochrome des Frères Lumière commercialisé en juin 1907.

Et réalisa une série de photos de mannequins enveloppées dans les capes et les manteaux de sa production, véritables “tableaux-photos” de mode qui donnaient une idée de la magnificence de ses velours de soie.

De même pour ses photos d'Othello, joué dans la cour du Palais Ducal en 1936, qui nous montrent la richesse de ses costumes de scène.

Il plaçait quelquefois des miroirs pour qu'on puisse voir le côté caché du modèle présenté.

Les photos des mannequins vêtues de ses robes “delphos” ou drapées dans ses “châles knossos” prennent la meilleure pose, ou esquissent les gestes qui les mettent en valeur.

Mariano Fortuny, photo de nu
Mariano Fortuny, photo de nu
Tout était soigneusement étudié pour éviter toute faute de goût, et pour offrir la plus belle image de la femme.

Ses clichés des différentes salles de son palais-atelier, où l'on peut voir parmi des meubles anciens ses tableaux, ses robes sur des mannequins de couturière, ses lampes de soie imprimée, ses tissus imprimés sur les murs, des meubles de son invention comme ses tables de travail surmontées d'une lampe articulée, donnaient un aperçu de la prolixité de sa production et de ses qualités de décorateur d'intérieurs.

Tout un univers, absolument unique en son genre, qui révélait si bien le caractère éclectique de son propriétaire qui reproduisait, à sa façon, le “cabinet des curiosités” de la maison paternelle à Rome.

Un Photographe d'ArtLa Photo projetée, décor de Théâtre et d'Opéra

Liens sur les lieux et personnages cités dans cette page :

Diego Vélasquez - Wikipédia
Auguste et Louis Lumière, les Frères Lumière - Wikipédia
Othello ou le Maure de Venise - Wikipédia

Facebook
Google +
Twitter
Linkedin
Ajoutez e-Venise.com à vos Favoris ! 
Imprimer ou enregistrer en PDF